miércoles, 7 de mayo de 2014

Actualités: Cinéma Espagnol en France. Ne pas s'avouer vaincu



Actualités: Cinespagne




"Ne pas s'avouer vaincu" (2014)

Susana Arbizu, Henri Belin




 Le 17 février, les Regards de Valence ont accueilli Henri Belin, co-réalisateur avec Susana Arbizu du documentaire "Ne pas s’avouer vaincu", encore inédit en salles. Ce film suit Daniel Serrano, 91 ans, républicain espagnol exilé à Bobigny, dans son combat pour réhabiliter la mémoire de son frère Eudaldo, maire adjoint du Front Populaire fusillé en 1941 à l’issue de la Guerre Civile.



 A l’origine de Ne pas s’avouer vaincu, une rencontre, celle des réalisateurs
Susana Arbizu et Henri Belin, enseignants à Paris, avec Rose-Marie Serrano, la fille de Daniel, qui souhaitait des enregistrements audio de son père pour que ses souvenirs ne disparaissent pas avec lui. Très vite, du fait de la personnalité de Daniel Serrano et de l’ampleur de son témoignage, s’est imposée l’idée de faire un documentaire sur la récupération de la mémoire historique en Espagne et la réparation des crimes franquistes.





 Ce premier long-métrage, réalisé entre 2009 et 2011, raconte l’histoire de Daniel Serrano, vieil homme digne et droit, qui au seuil de la mort lutte encore et toujours contre les pactes de silence de l'Espagne contemporaine et la passivité des institutions. Au fil des objets qui peuplent le petit pavillon de banlieue de Daniel, l’émotion surgit et le souvenir de son frère est tiré de l’oubli par son extraordinaire lucidité et sa mémoire sans failles.








Publicar un comentario